Qualité de l’air : le Gouvernement doit intervenir sans délai !

La poursuite de l’épisode de pollution de qualité de l’air dans la vallée nécessite une action immédiate de la part du gouvernement. Saisis il y a plusieurs semaines, les ministres de la Santé, de l’Ecologie et des Transports tardent à réagir. Je les exhorte à prendre la seule mesure nécessaire directement efficace :

LA SUSPENSION DU TRAFIC DE TRANSIT INTERNATIONAL EN CAS DE PIC DE POLLUTION.

Les données collectées dans la vallée montrant clairement le poids du transport (dioxyde d’azote) dans la dégradation de la qualité de l’air, cette mesure pourrait être appliquée en cas de dépassement de longue amplitude au parc de véhicules polluants (normes inférieures à Euro 5).

Soyez le premier !

Laisser un commentaire